La plus value sociale d'un texte web

Call to action

L’interactivité est l’essence du web 2.0. La conclusion d’un article doit donc idéalement poser une question ou inviter à la réflexion.

Le but est ici d’obtenir des commentaires ou autres réactions comme des "J’aime", "G+", etc.

Évidemment, il faut éviter de supplier ses lecteurs d'aimer sa page avec un: "aimez ma page svp!"

L’implication de l’auteur dans l’appel à l’action.

Puisque la conclusion d'un article doit correspondre à la position du média, il faut souvent observer une certaine neutralité.

Afficher le point de vue de l'auteur peut donc faciliter la demande de commentaire, car son opinion personnelle n’est pas neutre.

"Je suis auteur et peux exprimer mon point de vue personnel sans trop risquer de me faire taper sur les doigts. Ce n'est que mon point de vue".

L'avantage est qu'en le partageant dans un cadre dédié ou dans un paragraphe mis en forme spécialement pour ce point de vue (pour dissocier l’opinion personnelle de celui du média), on s’engage personnellement. Ce qui favorise la création d’un lien de proximité avec le lecteur.

On n'est pas dans un simple "donnez votre avis", on fait un premier pas dans l’échange en donnant un point de vue personnel.

Si vous affichez le profil de vos auteurs web et leurs laissés la propriété intellectuelle des textes, un encadré exprimant leurs points de vue personnels n'est pas toujours nécessaire pour créer un lien de proximité, car le fait d'afficher leurs profils représente déjà un premier pas dans l'échange. (On n’est pas des anonymes!).

Sur un blog ou sur un réseau social, les profils anonymes n'incitent pas au partage. Lorsqu'on sait qui se cache derrière un texte, on a envie d’interagir.


Quand les droits d'auteurs sont porteurs de valeur.

Vous voulez les avoir ? Je peux le comprendre, mais dans quel but ?

Un média digne de ce nom affiche toujours le nom de ses auteurs.

C'est une façon de montrer qu'il y a du monde en régie et donc un réel travail orienté par le besoin d'excellence que recherche l'internaute.

Afficher le nom des auteurs et leurs laisser la propriété intellectuelle de leurs textes est une façon de dire que selon les sujets, le boulot est dispatché en fonction du niveau d’expertise de chaque rédacteur web.

En gros, cela signifie que vous ne faites appelle qu'à des rédacteurs spécialisés, des experts dans leur domaine.

C'est l'unique moyen de faire valoir la crédibilité de son autorité sur la toile.

Vous pouvez avoir une bonne position dans les SERP, cela ne fait pas de vous un média crédible.

Vous êtes crédible si vos rédacteurs le sont. Alors, n’hésitez pas à doper leur Author rank !